différentes offres de syndics pour les petites copropriétés

Les différentes offres de syndics pour les petites copropriétés

Les petites copropriétés sont des immeubles constitués de quelques logements. En pratique, elles ne disposent pas d’ascenseur ou de gardien. Une situation qui permet d’alléger les charges de copropriétés. La prise de décision se fait à l’unanimité dans ces bâtiments.

Concernant l’organisation de l’assemblée générale et la gestion de l’immeuble, elles sont confiées à un syndic de copropriété. Il faut savoir que les petites copropriétés peuvent choisir entre plusieurs types de syndics. Dans cet article, découvrez quels sont-ils.

Le syndic bénévole

Il fait partie des offres de syndic pour petites copropriétés. Il est même la proposition la plus intéressante pour ce type d’immeubles. Le poste de syndic est occupé par l’un des copropriétaires ou leurs conjoints.

Étant donné qu’il s’agit d’un syndic non professionnel, il ne reçoit pas de rémunération pour les services qu’il accomplit pour la copropriété. Toutefois, il a droit à un remboursement des frais qu’il a engagé pour la gestion de l’immeuble.

Pour pouvoir exercer ce métier, le candidat doit être propriétaire d’un ou plusieurs lots dans l’immeuble. Sa nomination à ce poste se fait dans le cadre d’un vote lors d’une assemblée générale des copropriétaires. Il doit être élu à la majorité absolue des voix. Il doit également avoir certaines compétences telles que :

  • La maîtrise des outils informatiques
  • La comptabilité
  • La connaissance de la législation sur la copropriété

Il peut exercer son mandat pour une durée d’un an renouvelable. Il peut aussi être révoqué en cours de mandat sous certaines conditions. Il convient également de préciser que si le syndic bénévole venait à perdre sa qualité de propriétaire, son mandat prendra fin.

Le syndic coopératif

Le syndic coopératif

Pour les petites copropriétés, le recours au service d’un syndic professionnel peut être onéreux. Il faut savoir que certains d’entre eux peuvent pratiquer des honoraires assez élevés. La solution est dans ce cas d’opter pour un syndic coopératif. Il s’agit d’une offre de syndic pour petites copropriétés.

Dans le cadre d’une assemblée générale, les copropriétaires désignent les différentes personnes qui vont composer le conseil syndical. Celui-ci va exercer son mandat pour une durée de 3 ans. À noter que sa présence dans la copropriété est obligatoire surtout si l’immeuble dispose de plus de 10 lots.

C’est le conseil syndical qui élit alors une personne pour occuper le poste de président du conseil syndical. Ce dernier fait également office de syndic. Il pourra alors exercer sa mission pendant 3 ans. Il se fait assister par les autres membres du conseil syndical dans l’exercice de son métier. Chacun d’entre eux peut s’attribuer une tâche en particulier selon ses connaissances et des compétences.

En optant pour le syndic coopératif, on bénéficie d’une gestion de l’immeuble à taille humaine. Il offre plusieurs avantages non négligeables tels que :

  • La possibilité de faire des économies étant donné qu’il travaille bénévolement
  • Une plus grande réactivité entre les décisions du conseil syndical et les actions du syndic
  • La transparence des actions du syndic
  • L’absence d’intervention externe pour la gestion des affaires de la copropriété.