A la découverte des plaques d’immatriculation noires

Avez-vous déjà remarqué une fois dans la circulation des voitures ou des motos qui circulent avec une plaque de fond noir ? Eh bien, ce sont des plaques de collection qui sont destinées à certains véhicules en particulier. L’utilisation d’une telle immatriculation est dédiée à une catégorie d’engins appelés véhicules de collection. Dans cet article, nous vous invitons à mieux découvrir cette plaque qui devient de plus en plus populaire dans la circulation.

La plaque d’immatriculation noire et ses conditions

Encore appelées plaques de collection, les plaques d’immatriculation de couleurs noires sont destinées à des véhicules de collection. Il en revient donc qu’aucun autre véhicule ne peut l’utiliser s’il n’a cette qualification. Elles comportent des inscriptions de couleur blanche sur un fond noir. Pour être considérée comme un véhicule de collection, celui-ci doit avoir au moins 30 années d’existence.

Les propriétaires de tels véhicules doivent posséder une carte grise sur laquelle se trouve la mention « voiture de collection ». Un tel document peut être demandé auprès de la préfecture de votre ville. Aussi, il faudrait que le constructeur de votre véhicule ait arrêté la fabrication du modèle. De plus, la voiture de collection ne doit avoir subi aucune modification touchant à ses caractéristiques et à ses performances. Si ces conditions sont remplies, alors vous pouvez être heureux de compter votre véhicule parmi les voitures de collection.

Les normes sur les plaques noires

Outre l’obligation d’avoir une carte grise avec la mention « voiture de collection » qui a été instaurée par l’arrêté du 1er Juillet 1996, il y a d’autres normes qui régissent également cette plaque immat.

En effet, lorsque votre voiture a une plaque d’immatriculation noire avant la date du 31 décembre 1992 sans pour autant être un véhicule de collection, vous avez le droit de la conserver. Ainsi, rien ne vous oblige à procéder à un changement d’immatriculation. Bien évidemment, cela est valable dans le cas où vous n’avez pas changé de département, ni demandé un nouveau certificat d’immatriculation.

Toutefois, lorsque votre véhicule ne se retrouve dans aucune de ces catégories, alors vous êtes tenu de le doter de plaques de couleur blanche. Même jusqu’au 31 décembre 2020, les propriétaires de véhicules de collection qui ont conservé leur véhicule en son état d’origine peuvent toujours conserver la plaque noire. Lorsque votre voiture n’est pas de collection et que vous utilisez quand même une plaque noire, alors vous vous retrouvez en infraction. Vous risquez donc des sanctions !

Les sanctions relatives aux plaques d’immatriculation noires

De nombreuses sanctions peuvent vous êtes infligées, lorsque l’argent de contrôle constate que vous conduisez un véhicule qui n’est pas de collection, mais que vous avez une plaque d’immatriculation de couleur noire. Vous serez donc verbalisé par ce dernier qui peut vous infliger une amende pouvant atteindre 135 euros. Vous serez donc emmené à changer votre plaque d’immatriculation dans les meilleurs délais. Cela voudra dire qu’en cas de non-changement, vous risquez plusieurs fois cette amende.

Les plaques noires ont donc une particularité à ne pas négliger. Elles bénéficient aussi de certains avantages que les autres ne possèdent pas. Si vous voulez en profiter, l’idéal serait de remplir toutes ces conditions requises.